29 décembre 2008

Trêve des confiseurs

Jamais cette période n'aura aussi mal porté son nom. De trêve point. Des conflits qu'on croyait oubliés à jamais redémarrent ici, d'autres couvaient sous la cendre bien mince de notre indifférence. J'ai ce soir une petite pensée pour ces 1,5 millions de civils coincés dans un couloir de terre, enfermés chez eux et qui voient tomber les bombes sur leurs têtes au grand mépris de la convention de Genève. Pour eux ce rameau d'olivier, même s'il est dérisoire.
Posté par petitesilene à 19:25 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

18 décembre 2008

Un pied ici, l'autre là bas

Le temps passe et je reste absente de ces pages. Je traîne un regard derrière moi, une nostalgie du voyage et du soleil qui réchauffe la peau. Et puis, comment oublier les buissons de solenostemma argel, foisonnants de petites fleurs blanches au parfum dense et subtil, qui attiraient une myriade d'insectes bourdonnants. Il parait que la sève, très amère, une goutte dans l'œil, permet de désinfecter les sinus et guérir du rhume.
Posté par petitesilene à 23:26 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
01 décembre 2008

Du jus dans la jujube

Je ne pensais pas que c'en était, mais puisque notre guide nous l'affirmait, il devait avoir raison. Après tout, il habite le coin depuis si longtemps. Et puis en regardant bien, il y a bien un air de famille entre l'aspect des feuilles et les petits fruits encore neufs. Trop tôt pour goûter leur saveur bien reconnaissable.
Posté par petitesilene à 22:33 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
23 novembre 2008

Les belles inconnues

J'ai eu, durant ce court séjour dans un autre monde, la tendance à prendre en photo tout ce qui poussait portant fleur fraiche ou sèche. Par contre, l'identification reste problématique. Vous qui passez par ici, si vous avez des idées, je reste preneuse.
Posté par petitesilene à 12:06 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
18 novembre 2008

Comme l'air d'un mythe

Depuis le temps que j'avais entendu parler de cette plante, j'étais content d'en croiser une fois dans ma vie. La myrte traverse la littérature la plus ancienne et il me fallait voir à quoi elle ressemblait. Profitez en également.
Posté par petitesilene à 22:26 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
14 novembre 2008

Le nez comme premier indice

C'est un pas un plus frotté que les autres qui a attiré mon attention; la plante aux petites fleurs avait été remuée, il se dégageait tout à coup un fort parfum marqué de lavande. De la lavande dans le Sahara.Bien sûr, les fleurs ne ressemblent que vaguement, moins fournies, plus espacées, un peu plus grosses, mais le parfum est là qui ne trompe pas.
Posté par petitesilene à 00:04 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
11 novembre 2008

Qui s'y frotte s'y pique

Avec ses petites feuilles lobées et ses énormes épines, l'acacia semble bien défendu contre les prédateurs. Mais s'il se fait régulièrement grignoter par les animaux de passage, chèvres et autres, il possède une arme surprenante; il est capable non seulement de rendre ses feuilles amères pour décourager les brouteurs, mais dans le même temps il émet un nuage chimique qui fait que ses congénères dans les environs, sans être touchés, se mettent à avoir le même comportement; la communication inter acacias existe.
Posté par petitesilene à 19:12 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
09 novembre 2008

A tout seigneur

A tout Seigneur rendons honneur. Il a été surprenant de voir sur ce plateau rocailleux des arbres de cette ampleur. Rendez vous compte, de cette hauteur, quarante siècles vous contemplent. Ce cyprès, et il en existe quelques exemplaires sur le plateau du Tassili, a plus de quatre mille ans. Il a résisté aux changements climatiques, à la sècheresse intense en plongeant ses robustes racines dans les profondeurs de la terre, là où l'eau s'est réfugiée. Respect.
Posté par petitesilene à 13:27 - - Commentaires [2] - Permalien [#]